jeudi 31 juillet 2008

les aventures de mr Plouf (2)

Monsieur Plouf aime les calins sans fin...Il offre son ventre aux caresses et se pâme durant ce plaisir , quand c'est fini , il relève la tête d'un air : Bah , dejà fini ? allez ... encore !!! semble-t-il demander avec sa patte ...
Monsieur Plouf se comporte comme un enfant gâté !

Alors quand une petite fille envahie son territoire , il le fait savoir :




C'est à moi maintenant , estampillé Mr Plouf !

Eh pourtant , le bougre sait qu'il n'a pas le droit de monter sur le canapé (bien que certains membres de cette famille l'y autorise !) , et encore moins dans le cosy !

Mais Mr Plouf est ainsi et regardez donc ses yeux de merlan frit !

mercredi 30 juillet 2008

canicule et pastèque

En ces temps de grosse chaleur ,( eh oui , ça existe la canicule en Bavière ! 32 ° encore hier et il 30 ° aujourd'hui !) , l'appétit diminue.
ce qui est bien pour les hanches , bien que ma balance reste mystérieusement fixée sur le même chiffre et refuse obstinément de me faire plaisir en m'allégeant de 2 ou disons 3 kilos ...
fichue balance ....
J'ai acheté une énorme pastèque , on en a mangé la moitié et avec l'autre moitié , on a décidé de faire un sorbet , afin de se rafraîchir encore un peu plus .
Direction le sous sol où est stockée la sorbetière ... parmi les cartons , la voilà .


Sorbet à la pastèque




4 dl de sirop baumé à 28°
600 g de pulpe de pastèque

la recette provient d'un livre de Lenôtre .

pour le sirop , prendre 400 g de sucre et autant d'eau.Portez les 2 à ébullition en remuant avec une spatule jusqu'à ce que le sucre soit fondu.Arrêtez la cuisson dès ébullition.
Réservez 4 dl et gardez le reste au frigo pour un sorbet ultérieur (conservation 15 j)

Mixer la pastèque , ajoutez le sirop , puis mettez en sorbetière .

temps de turbinage :30 min .




mercredi 23 juillet 2008

Epeautre

"L'épeautre est un excellent grain , de nature chaude , gros et plein de force , et plus doux que les autres grains : à celui qui le mange , il donne chair et sang de qualité , de même qu'il confère une gaieté de coeur et la grâce d'une belle humeur."
Sainte Hildegarde

La farine d'épeautre de son nom latin Triticum (monoccum , spelta , aestivum...) est une sorte de blé mou , connu depuis 5000 ans , qui serait originaire d'Asie et qui présente plusieurs avantages :

  • il est beaucoup moins allergène que le blé
  • il contient 4 fois plus de Magnésium
  • il contient naturellement du phosphore , des vitamines B1 et B9 ( B1 : indispensable pour l'utilisation efficace des glucides , la mémorisation et le fonctionnement des muscles ; B9 : agit sur capacités de concentration , mémorisation, altérations de l'humeur , anémies ...)
  • source: le nouveau guide des vitamines , thierry Souccar et Dr JP Curtray.
  • il est riche en protéines , acides aminé essentiels
  • et enfin , riche en minéraux.
Outre ses qualités , l'épeautre est une céréale qui a une saveur très agréable de noix .

IL existe plusieurs sortes d'épeautre , dont les plus connues sont le grand épeautre ( Spelt ou Schwabenkorn Vesen ,Fesen) , et le petit épeautre .

Il faut choisir une qualité "moulue sur pierre" , ce qui évite l'oxydation de la farine et la perte des éléments nutritifs . Dans le cas contraire , elle est dîte raffinée ( elle est alors écrasée par des cylindres métalliques tournant à vitesse importante , ce qui provoque un échauffement et par conséquent une oxydation et la perte des élements nutritifs) .

attention !
si elle est blanchie , des additifs alimentaires tels que le peroxyde de benzoyle ou de l'azodicarbonamide ont été utilisés.


En autre , les produits raffinés jouent sur notre métabolisme et provoquent des constipations (sans parler du manque de vitamines etc ...) et comme ma nièce est en ce moment à la maison , qu'elle est constipée , et qu'elle mange des bouts de brioches , je me suis lancée dans une brioche à l'épeautre .

Brioche moelleuse à l'épeautre



Je cherchais une brioche supermoelleuse , digne de celle d'un super boulanger .
Mais facile et si possible qui se prépare en map ...
La recette s'en approche , la texture étant certainement un peu modifiée par l'apport de la farine d'épeautre , mais en tout cas , le goût est là .
je me suis inspirée grandement de la recette du blog les petits plats deTrinidad

200 ml de lait
10 ml de fleur d'oranger
1 cc de sel ( dans le liquide )
2 cc à cc d'extrait de vanille ( ou 2 sachets de sucre vanillé )
4 jaunes d'oeufs
550 g de farine d'épeautre
100 gr de beurre salé froid et coupé en petits dés ( mettre sur la farine)
1 sachet de levure de boulanger sèche ( ajouter un peau d'eau et laisser poser 10 min)

Mettre tout dans l'ordre dans la map , programme pâte seule ( pétrissage , levage , environ 1H10) .
Sortir la pâte et la façonner soit en faisant une tresse , une brioche composée de plusieurs briochettes ou des brioches individuelles .
Laisser lever 1h30 , sous torchon humide et à l'abris des courants d'air .
Enfourner à 180° .
Après 10 min , baisser le four à 160° et si besoin couvrir la brioche pour qu'elle garde un côté doré mais pas trop !
Bref , comme vous pouvez le constater , j'ai oublié !
Après dégustation , je peux confirmer : elle est très gouteuse !

Cuire 30 min , en fonction de la grosseur de la brioche , dans le cas de celle çi , 40 min .


mardi 22 juillet 2008

chez les krokro



Après 8 mois d'équitation , Eva vient de passer son premier degré avec succès !



Chez les krokro :

mes 2 Jens sont en Angleterre , Jens pour 1 semaine et JA pour semaines .
Ugo et Eva sont encore à l'école , mais les heures de cours diminuent de plus en plus et le bout arrive : fin le 2/08 !
Et ma nièce Phoebe est en vacances chez nous en Allemagne .
La maison avance encore : cette semaine c'est l'isolation du toit.


Malgré tout je continue à cuisiner , et j'ai même fortement amélioré mes cornets à glace !

mardi 15 juillet 2008

panier d'épinards à la crème


Au fond de mon frigo , j'ai découvert de la pâte filo , encore valable , que j'avais acheté pour des énentuelles papillottes au chèvre ...
Tant pis ...
C'est tout simple , et tellement plus sympa que des épinards en vrac dans l'assiette .
Toujours avoir de la pâte filo dans son frigo : en 2 temps , 3 mouvements , de quoi faire un petit plat appétissant à l'oeil .
Coupez des carrés dans la pâte filo d' environ 3 cm de plus que vos ramequins et passez du beurre sur les feuilles ;

Cuire au four à 160 ° , pendant 10 minutes .
n'oubliez pas de beurrer aussi votre ramequin !

Fâites cuire vos épinards avec du sel , du poivre et du curcuma .
Egouttez les.
Déposez 3 cuillères à soupes d'épinards dans les paniers de filo , sur lesquels vous rajouterez 1 petite cuillère de crème fraîche épaisse .

C'est déjà fini !

lundi 14 juillet 2008

les sauts de Plouf

Plouf a quelques habitudes , bonne ou mauvaises , mais il nous fait parfois mourir de rire !
La moindre bouteille vide , et le voilà parti ...

video

dimanche 13 juillet 2008

Emplettes à Nürnberg

Neumarkt n'est située qu'à 20 minutes en train de Nürnberg et 30 à 35 minutes en voiture , ce qui en fait , pour nous la grande ville la plus proche .

Les français la connaissent surtout pour son procès , mais Nürnberg est aussi une ville agréable .
Elle a été pratiquemment totalement détruite lors de la dernière guerre , mais reconstruite pour la partie ancienne du Burg et des fortifications , à l'identique .
Ce qui fait qu'elle offre au visiteur un certain esprit ancien, dans cette partie .
Rien de comparable à Regensburg , mais il est cependant agréable de s'y attarder .

Ce que j'aime dans les rues des villes allemandes , ce sont ces groupes artistiques divers , ou
musicaux qui égrennent les centres villes .
Bien sûr , on a aussi des attractions dans nos rues françaises , mais certainement pas autant , et surtout dans de très grandes villes .

Alors comment ne pas être détendu et continuer sa journée avec un sourire aux lèvres quand des gens vous offrent leurs talents aussi gentillement!

Voici , pour la petite anecdote , le "monument " des enfants , le restaurant Via Piano , où l'on mange de délicieuses pizzas et salades à la carte . Assez étonnant , mais oui , il suffit de passer commande au comptoir en choisissant exactement tous les composants de son plat qui est réalisé devant vous .
A ne réserver qu'aux gens parlant allemand !
Ambiance lounge très sympa à l'étage et comme vous le voyez sur la photo , aussi sur les grandes tables extérieures , été comme hiver !

mercredi 9 juillet 2008

Hörnchenautomat

Il y a quelques années , ma maman a eu la généreuse idée de m'offrir sa super glacière .
Au grand désespoir de papou qui espèrait bien pouvoir grignoter sa glace vanille maison !
Et il faut dire , que c'est autre chose !
Fini les glaces vanille achetées dans le commerce, je n'en perçois plus que le goût ultra chimique!

Dernièrement , j'ai craqué pour l'appareil à faire les cornets , ou plutôt les gaufrettes :
der Hörnchenautomat ou appareil à petits croissants (???) afin d'avoir des cornets bien croquants et toujours frais .

Sur les photos , les cornets sont géniaux ...
Bon , j'ai encore besoin d'entraînement, parce que ma glace a tendance a se faufiler par le bas !

Quand la gaufrette sort de l'appareil , il faut tout de suite l'enrouler autour du cône :
facile à dire , mais je m'y brûle les doigts !
le temps d'enrouler la gaufrette, elle a déjà refroidi , et il est trop tard !

Aie aie aie !

Malgré des formes ...très artistiques (pièces uniques et numérotées !) , le croquant est là .

La recette n'est pas encore tout à fait comme je l'aimerai , trop sucrée à mon goût.
La voici avec des proportions diminuées en sucre en attendant d'en tester d'autres .


Pâte à gaufrettes et cornets de glace

500 g de farine
400 g de sucre (contre 500)
250 g de beurre salé
3 oeufs
2 pâquets de sucre vanillé

Faire fondre le beurre , ajouter le sucre et les oeufs et battre le tout jusqu'à obtenir un mélange crèmeux .
Ajouter ensuite peu à peu la farine .
Délayer la pâte avec un peu d'eau , ou de fleur d'oranger .
Faire un pâton d'environ 3 à 4 cm de diamètre .
Mettre la pâte 2 heures au frais .
Couper des morceaux d'environ 2 à 3 cm et faire cuire jusqu'à ce que la gaufrette soit légèrement dorée.

Le plus dur reste à faire !
Dans le cas de cornet : il s'agit d'enrouler la pâte autour d'une forme polygonale , sans la casser et cependant en serrant bien pour que votre garniture ne prenne pas la poudre d'escampette !!!

Les différentes possibilités sont de faire , comme ici, un cornet fourré aux fruits et à la chantilly , une gaufrettes toute simple, pour accompagner une glace en tant qu'élément décoratif, ou pour grignoter avec son café , ou encore une gaufrette fourré à la vanille , au caramel ...

Si vous êtes interessé(e)s , vous pouvez en trouver sur EBAY Allemagne ou , cette semaine, chez un des deux discounter allemand ( j'ai oublié lequel !)

mardi 1 juillet 2008

petits cannelés

je suis en peu fainéante en ce moment ; Il faut dire que je refais des cours d'allemand à Nürnberg afin d'avoir un niveau de conversation plus interessant que le temps qu'il fait aujourd'hui , celui qui fera demain ou encore celui de l'année passée !
Je suis donc obligée de m'avaler des listes entières de mots qui , évidemment , ne sont pas toujours employés dans la vie quotidienne , ce qui n'est pas le plus dur !
Mais, ma tête et surtout mes neurones , ont quand même 38 ans , et il faut voir le vocabulaire , l'apprendre et encore , et encore , et encore, car les tits neurones , ils oublient facilement !!!
Et puis tant qu'à faire , si l'occasion se présente , il faut utiliser cette nouvelle panoplie ....
bon , le temps me manque donc pour mon blog !
J'ai quand même sorti mon super moule à mini cannelés que je me suis acheté en france au mois de Mai pour essayer cette recette .
Les avis ont été favorables , mais il va falloir que je m'améliore , parce que premièrement , le four n'était pas en chaleur tournante , et ils étaient très bronzés mes cannelés (!!!) et puis comme il me restait de la pâte , mais pas de quoi remplir mes moules , j'ai eu éclair de génie ( le genre dont il vaut mieux se passer!) , j'ai sorti des moules que j'avais acheté chez ikéa il y a quelques mois , mais , je vous laisse regarder la photo , ça se passe de commentaires !



Finalement , ça devait être un moule à glaçons ! Ou alors les 300 ° du four , il n'a pas aimé !


Pour la recette des cannelés , j'ai repris celle d'une Bordelaise , Anne, du blog Papilles et pupilles


Cannelés


Ingrédients pour une cinquantaine de mini cannelés :
  • 1/2 litre de lait
  • 125g de farine
  • 250g de sucre
  • 3 jaunes d'oeufs
  • 2 gousses de vanille
  • 1/2 verre de rhum
  • 30g de beurre + pour les moules

Fendre la gousse de vanille en deux, la gratter avec un petit couteau. Mettre graines et gousses dans une casserole, ajouter le lait et porter à ébullition.

Mélanger le sucre, la farine, les jaunes d'oeufs. Rajouter le beurre fondu refroidi et le rhum. Bien mélanger. Ajouter le lait quand il aura complètement refroidi. Laisser ce mélange reposer 24h au réfrigérateur avant de l'utiliser.
Le lendemain, bien beurrer les moules à cannelés. Les remplir jusqu'à 1 cm du bord. Les cannelés vont en effet gonfler à la cuisson.

Enfourner les cannelés, les cuire à four très chaud (300 degrés) pendant 5 minutes. Baisser la température à 200°C, et laisser cuire environ 25/30 minutes supplémentaires (chaleur statique et non tournante). Le temps de cuisson varie en fonction des fours et de votre goût (cannelés plus ou moins croustillants). Comptez en tout 35 à 45 mn de cuisson pour des moules de 3.5cm de diamètre et 45 mn à 1 heure pour des moules de 4.5 cm.

Je ne connaissais pas cette spécialité pourtant très connue ; le côté caramélisé et en même temps mou est très agréable .
A recommander ainsi que toutes les bonnes recettes de ce site !